Les conditions optimales pour conserver son vin

Nous exposerons dans ce chapitre les conditions qui doivent être réunies pour conserver et faire vieillir votre vin de manière optimale.
Pour cela il faudra veiller à quelques principes de base : la température, la lumière, l’humidité, les odeurs et les vibrations

Une température constante

Le vin doit être gardé à une température constante, située entre un minimum et un maximum de 8°C et 18°C.
En dessous, le vin ne se bonifiera plus. Au contraire, au delà de cette tranche, le vin vieillira très mal et prématurément.
La fourchette idéale de température est située entre 10°C et 12°C mais le plus important reste la variation de température de votre cave qui doit être limitée et non brutale. La variation douce et progressive de température induite par le changement de saison (hiver – été) n’a pas de conséquences importantes, par contre une fluctuation de température entre le jour et la nuit peut devenir problématique. En effet, cela risque de dilater ou de contracter le vin, altérant l’étanchéité du bouchon et laissant un dépôt poisseux sur celui-ci.


Il est donc conseillé d’isoler toutes éventuelles sources de chaleur (comme la tuyauterie) et d’éviter les courants d’air directs. Penser aussi à relever régulièrement la température de votre cave pendant un an.

L’absence de lumière

La lumière et le vin ne font pas bon ménage, plus particulièrement avec les vins blancs.
Vous devez donc impérativement, masquer toute lumière extérieure et éviter tout éclairage puissant comme celui des halogènes.
Une ampoule de 40W est amplement suffisante et surtout, pensez à éteindre derrière vous 🙂
Une humidité élevée

L’humidité est un facteur important pour le bon vieillissement du vin.
Trop élevée, elle provoque le moisissement des étiquettes et des bouchons de vos bouteilles.
A l’inverse, si elle est trop basse, les bouchons se dessèchent et ne jouent plus leur rôle d’étanchéité, entraînant un vieillissement accéléré du vin jusqu’à le rendre imbuvable.
Un sol en terre battue est recommandé afin d’apporter l’humidité nécessaire. S’il n’y en a pas, vous pouvez recouvrir le sol de gravier, qu’il suffira d’arroser de temps en temps.
A l’inverse, pour abaisser le taux d’humidité, isoler toutes sources potentielles et améliorer la circulation de l’air.
Utilisez un hygromètre pour relever régulièrement le taux d’humidité de votre cave.

Bannissez les mauvaises odeurs

Le vin est sensible à toutes odeurs extérieures, même enfermé dans sa bouteille.
Avant toutes installations, faîtes le grand ménage ! Annihilez toutes moisissures et insectes (utilisez des produits inodores pour nettoyer). Certains spécialistes recommandent de recouvrir les murs de chaux car elle a l’avantage de ne pas empêcher la ventilation naturelle.
Par la suite, veillez à ne pas stocker de produits chimiques odorants comme la peinture. Éviter aussi les végétaux, qui sont susceptibles d’introduire moisissures et insectes.

Attention aux vibrations

Si elles sont fréquentes, les vibrations peuvent nuirent à la qualité du vin.
Il faut donc être attentif aux vibrations provoquées par des appareils électroménagers,trains, métros…

Source : www.apprendre.vitiplace.com

Pour consulter la fiche produit de la version Armoires à Vin de Vieillissement.
Pour consulter la fiche produit de la version Armoires à Vin de Vieillissement XL.
Pour consulter la fiche produit de la version Armoires à Vin de Vieillissement XXL.